Démantèlement et dépollution mercure

Client :

Papetier, Bouches-du-Rhône

Réalisation :

Travaux de démantèlement d’un ancien atelier d’électrolyse de mercure et gestion des matériaux impactés associés sur un site Papetier en activité.

Phase 1 : travaux de mise en sécurité et démantèlement du bâtiment et installations annexes

  • Étude de risques sanitaires et diagnostics complets de pollution des structures et des sols en partenariat avec des bureaux d’études
  • Nettoyage préalable du bâtiment par aspiration des poussières mercurielles, du mercure libre et des sédiments pour limiter le risque de dissémination
  • Désamiantage du bâtiment, pompage et évacuation des déchets liquides
  • Évacuation des installations, équipements et déchets contenus dans le bâtiment
  • Aménagement d’une aire de lavage des ferrailles et d’une aire de stockage des bétons
  • Déconstruction progressive et sécurisée
  • Tri des gravats, gestion, stockage, traitement et évacuation en filières agréées
  • Extraction de la surélévation de 1,20 m sur laquelle était construite l’usine
  • Démantèlement de la dalle, stockage et transfert du béton
  • Évacuation des déchets vers des filières spécifiques et mise à nu du sol

Phase 2 : Dépollution de la zone d’emprise de l’atelier contaminée au mercure :

  • Installation et aménagement des zones de travaux sécurisées et autonomes (sas de décontamination 5 compartiments, laveurs d’engins, brumisation mobile, alvéoles étanches, système de collecte et traitement des eaux, crible sous dépression et traitement d’air et poussières, anémomètre)
  • Excavation et criblage sous dépression de 3 000 m3 de matériaux contaminés au mercure (mercure libre)
  • Engins équipés de cabines pressurisées, brumisation embarquée sur godet, fermeture automatique des bâches de couverture des bennes
  • Aspiration du mercure libre
  • Suivi de l’exposition au mercure (JEROME, retombées atmosphériques, campagne de contrôle VLEP, suivi biologique du personnel)
  • Évacuation de 2 000 t de matériaux contaminés (mine de sel, ISDD, incinération)
  • Stabilisation au soufre de 4 000 t de matériaux conforme à l’objectif de réhabilitation après essai pilote et validation DREAL
  • Remblaiement, compactage de la zone d’excavation
  • Remise en état par enrobés hauts modules (étanchéité 10-7 m/s)

Projet réalisé de 2001 à 2013

Retour